CCIM
 
Youssouf Bathily, président de la CCIM: à l’inauguration du siège régional de Kayes: «il ne sert à rien de développer l’agriculture en oubl
 
 
 
 
115 vue(s) | 10/08/2017
 
Après Koulikoro, jeudi dernier, le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga a inauguré, le siège de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM) à Kayes. Une cérémonie des grands jours, en présence de plusieurs ministres. Notamment celle très applaudie du ministre du Commerce, non moins ancien directeur régional des Douanes.
 
 
 

Avec 10 bureaux, une salle polyvalente de 250 places et une salle de multimédia, le bâtiment d’un niveau fait face au gouvernorat de la région de Kayes au quartier Plateau. Son architecture soudano-sahélienne s’inspire de celle uniforme des Chambres de Commerce de Bamako et de Koulikoro. Son coût de réalisation, y compris l’ameublement, s’élève à 485 millions.

Le maire de la Commune urbaine de Kayes a salué la réalisation d’une telle infrastructure. Pour Adama Guindo, ce n’est que justice. Car, Kayes, se souvient-il, a abrité la première Chambre de Commerce au Mali. Cela, se rappelle l’édile, remonte à 1906. Quant au président de la Délégation régionale de la CCIM, il fait écho de certaines doléances des commerçants à la délégation gouvernementale. Diaby Doucouré sollicite entre autres: l’entretien de la route Kayes-Diboli; la construction d’un parc d’Expositions ou encore la construction d’un Centre consulaire de formation.

CCIM, un président, de grandes ambitions!

En inaugurant, coup sur coup, les sièges des Chambres régionales de Commerce et d’Industrie de Koulikoro puis de Kayes, le président Youssouf Bathily a déjà réussi son premier mandat à la tête de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali. Car, les infrastructures représentent 85% du budget total du plan de mandature du président Bathily. Et ses ambitions pour le secteur privé ne s’arrêtent pas là.

Les ambitions de Bathily sont grandes. Elles donnent déjà le sourire aux commerçants et aux industriels. Depuis Kayes, le président de la CCIM annonce: la poursuite de la construction et de l’équipement du Parc d’expositions de Bamako pour en faire un centre international moderne des affaires; la construction d’un grand centre commercial; la construction de Ports secs; la construction d’un grand marché moderne sur la rive droite du district de Bamako.

L’Etat peut mieux faire

Dans la Cité des Rails, berceau du commerce moderne dans notre pays, le Premier commerçant du Mali interpelle les autorités. «Pour créer de plus en plus d’emploi et accroître la richesse nationale, il faut absolument développer l’industrie malienne», a indiqué le président de la CCIM. Pour y parvenir, Youssouf Bathily recommande au Gouvernement la traduction en réalité des préoccupations du secteur privé recensées dans le Livre blanc de l’Organisation Patronale des Industriels (OPI).

«Nous osons espérer que le Gouvernement prêtera une attention particulière pour ce secteur comme il l’a fait pour l’agriculture, car les deux sont liés. Il ne sert à rien de développer l’agriculture en oubliant les industries de transformation de nos produits locaux», a conclu le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali. Dans un tonnerre d’applaudissement.

 
 
 
 
 
 
A voir aussi
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
CONTACTS
 
00 223 20 22 50 36
 
* Localisation : Place de la Liberté,
B.P 46 Bamako - Mali
 
00 223 76 13 02 36
 
Newsletter
 
Restez connecter via notre newsletter
S’abonner
Se désabonner
 
 
  
 
 
 
© Copyright 2016 Chambre de Commerce et d'Industrie du Mali (CCIM) - designed by MaDProcessing