Economie - Mali
 
Administration des Douanes maliennes: Cap sur la refondation organique !
 
 
 
 
54 vue(s) | 22/08/2022
 
Le Conseil des ministres du mercredi 17 août, sous la présidence du Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, a adopté au chapitre des mesures législatives et règlementaires, sur le rapport du ministre de l’Economie et des Finances, Alousseini Sanou, des projets de textes relatifs à la création, à l’organisation, aux modalités de fonctionnement et au cadre organique de la Direction générale des Douanes.
 
 
 
Un an après sa nomination à la tête de l’administration des Douanes du Mali, l’Inspecteur général des Douanes Amadou Konaté a fait de son cheval de bataille des réformes conséquentes et nécessaires pour permettre à ce service pourvoyeur de recettes publiques d’atteindre ses objectifs. En bonne intelligence avec son ministre de tutelle, Alousseini Sanou de l’Economie et des Finances, ces réformes sont en train de voir le jour. Ainsi, après l’adoption avec succès du nouveau Code des douanes devant le CNT, d’importants projets de textes relatifs à la création, à l’organisation, aux modalités de fonctionnement et au cadre organique de la Direction générale des Douanes ont été adoptés par le dernier conseil des Ministres. Il s’agit : de l’ordonnance de modification de l’ordonnance n°90-58/P-RM du 10 octobre 1990 portant création de la Direction générale des Douanes ; du décret fixant l’organisation et les modalités de fonctionnement de la Direction générale des Douanes et du décret fixant le cadre organique de la Direction générale des Douanes.

Conformément au rapport présenté par le ministre de l’Économie et des Finances M. Alousséni SANOU, l’adoption de ces projets de textes s’inscrive dans le cadre de la prise en compte de l’évolution du contexte sécuritaire, économique et environnemental et dote la Direction générale des Douanes d’une nouvelle organisation structurelle et fonctionnelle pour la rendre plus efficace dans ses missions et la permettre de mieux répondre aux défis qui s’imposent à elle.
Les principales innovations issues de l’adoption de ces textes sont : la création du Centre d’Expertise Technique ; la création d’une Direction du Renseignement et de la Lutte contre la Fraude (DRLF) et le renforcement de la Direction des Contrôles Après Dédouanement (DCAD), ainsi que la création de la Direction des Systèmes d’Informations, conformément aux standards internationaux.

S’y ajoutent : la scission de la Direction de l’Administration des Ressources Humaines, des Finances et du Matériel en deux nouvelles directions : la Direction de l’Administration et du Personnel chargée de la gestion des ressources humaines et des carrières et la Direction des Finances et de la Logistique et le redimensionnement des attributions du Bureau de Contrôle Interne avec la prise en charge de l’aspect audit dans les contrôles.

A la lumière du communiqué du Conseil des ministres, il ressort que ces réformes permettront également de doter la Direction générale des Douanes, pour les cinq prochaines années, en personnel conformément à la réorganisation.

A cet effet, les effectifs de la DGD qui étaient de 384 agents toutes catégories confondues au titre de la cinquième année passeront à 630 agents. Une grande avancée !

Moustapha DIAWARA

Copyright Malijet © 2008 - 2022. Tous droits réservés
Source: Le Sursaut

 
 
 
 
 
 
A voir aussi
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
CONTACTS
 
00 223 20 22 50 36
 
* Localisation : Place de la Liberté,
B.P 46 Bamako - Mali
 
00 223 76 13 02 36
 
Newsletter
 
Restez connecter via notre newsletter
S’abonner
Se désabonner
 
 
  
 
 
 
© Copyright 2016 Chambre de Commerce et d'Industrie du Mali (CCIM) - designed by MaDProcessing