Economie - Mali
 
Patronat : exercice inédit entre le Premier ministre, Soumeylou Boubèye MAIGA et les chefs d’entreprises du Mali
 
 
 
 
276 vue(s) | 30/03/2018
 
Le siège du Conseil national du Patronat malien (CNPM) sis à l’ACI 2000 à Hamdallaye a servi de cadre ce jeudi matin à un exercice inédit entre le Premier ministre, Soumeylou Boubèye MAIGA et les chefs d’entreprises du Mali. Il s’agissait, à travers un dialogue interactif, de faire le point sur l’état d’avancement des discussions entre le gouvernement et le Patronat malien et sur les propositions et mesures issues de la 1ère édition de la rentré économique du Mali.
 
 
 
Le Président du Conseil national du patronat du Mali, M. Mamadou Sisin COULIBALY, a salué le Premier ministre pour sa démarche et a exprimé la disponibilité de son organisation à jouer toute sa partition dans le développement socio-économique du Mali à travers le nouveau partenariat stratégique avec l’Etat.

Ce partenariat est structuré autour d’un dialogue permanent au cours duquel le CNMP a soumis, lors de la 1ère édition de la rentrée économique du Mali, des propositions de réforme au sortir de la première rentrée économique en 2017.
Faisant le point desdites réformes avant la 2ème édition de la rentrée économique du Mali prévue le 23 mai 2018, le Ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou CISSE, a indiqué que sur 20 mesures proposées lors de la 1ère édition, 17 ont été retenues par le Gouvernement. Les trois autres relatives à la fiscalité des salaires, la gouvernance des organismes de formation professionnelle et la commande publique sont en cours d’examen.

Prenant la parole, le Premier Ministre Soumeylou Boubèye MAIGA a indiqué que sa démarche vise à institutionnaliser le partenariat stratégique avec le secteur privé dont l’Etat a l’ambition de promouvoir le rôle et la place dans le développement du pays. La décoration de certains membres des ordres professionnels en 2017 par le Président de la République, une première dans notre pays, participe de la volonté de reconnaissance de l’Etat envers le secteur privé.

Dans le même ordre d’idées, il a annoncé que le gouvernement adoptera avant la 2ème édition de la rentrée économique du Mali le décret sur la commande publique afin de réduire la concurrence déloyale et soutenir la production locale.
Partageant ses réflexions sur l’économie avec les patrons du Mali, le Premier ministre a salué le nouveau partenariat avec le secteur privé qui, dit-il, est un processus avance avec des résultats satisfaisants. Le challenge est d’aboutir à l’émergence d’entrepreneurs nationaux et de véritable capitaines d’industrie afin d’avoir une économie forte et stable. Pour y parvenir, Soumeylou Boubèye Maiga appelle les chefs d’entreprise à investir dans tous les secteurs et à investir tous les secteurs pour devenir le pivot de l’activité économique du pays.

Pour le Premier ministre, en tant que pays de négoce, le Mali a à cœur de devenir une plateforme incontournable de services afin de tirer le meilleur profit de sa situation géographique stratégique en Afrique de l’Ouest.

Dans cette optique, le gouvernement entend encourager, a-t-il souligné, avec la pleine participation du secteur privé, la création de zones économiques spéciales dans certains bassin de production, en coopération avec des pays limitrophes. A titre d’exemple, il dévoilé son ambition de faire de Sikasso une plateforme logistique pour la transformation et l’exportation des fruits et légumes. Il a aussi indiqué que des enclaves portuaires verront également le jour en partenariat avec le Conseil national des Chargeurs du Mali, afin de garantir le désenclavement extérieur et la sécurité des approvisionnements de notre pays. Enfin, le Chef du Gouvernement a annoncé que des assouplissements seront apportés pour favoriser les entrepreneurs des communes et régions de l’intérieur afin de favoriser la création de richesses locales et de fixer les personnes dans leurs terroirs.

A l’issue des échanges avec les chefs d’entreprise, le Premier ministre a donné l’assurance que le secteur privé est et sera au cœur des politiques publiques de création de richesse et d’emploi et a encouragé les patrons du Mali à accompagner les efforts de l’Etat dans la conception et la mise en oeuvre desdites politiques
Source: malijet

 
 
 
 
 
 
A voir aussi
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
CONTACTS
 
00 223 20 22 50 36
 
* Localisation : Place de la Liberté,
B.P 46 Bamako - Mali
 
00 223 76 13 02 36
 
Newsletter
 
Restez connecter via notre newsletter
S’abonner
Se désabonner
 
 
  
 
 
 
© Copyright 2016 Chambre de Commerce et d'Industrie du Mali (CCIM) - designed by MaDProcessing