Economie - Internationale
 
Trafic routier Mali-Sénégal : Suite à de longues et âpres négociations menées par une délégation des Chambres consulaires, conduite par Yousso
 
 
 
 
57 vue(s) | 04/11/2022
 
La douane sénégalaise consent à réduire les frais d’escorte et de TS de 145 000FCFA à 20 000F CFA Des économies de plus de 10 milliards FCFA par an qui devraient normalement bénéficier aux consommateurs maliens C’est, en effet, depuis deux ans que les négociations achoppaient sur cette épineuse question du montant des frais d’escorte et de TS (temps supplémentaire) de la douane sénégalaise que la partie malienne jugeait exorbitant. A la suite de longues et âpres négociations, les deux parties sont, enfin, parvenues à un consensus qui réduit de manière substantielle les frais susmentionnés, qui passent désormais de 145 000FCFA à 20 000FCFA. La délégation malienne qui a obtenu ce beau résultat était conduite par Youssouf Bathily, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM)
 
 
 
L’on se rappelle qu’une forte délégation des Chambres consulaires du Mali, conduite par Youssouf Bathily, président de la CCIM, avait effectué, du 17 au 25 juillet 2022, une mission dans la capitale sénégalaise suite à la levée de l’embargo de la CEDEAO contre le Mali. Il s’agissait alors, pour les présidents des Chambres consulaires du Mali et les techniciens qui les accompagnaient, au premier rang desquels le Directeur des Entrepôts Maliens au Sénégal (EMASE), Fousseynou Soumano, de négocier, auprès des dirigeants du Port autonome de Dakar et ses partenaires, des facilités pour l’acheminement rapide des marchandises maliennes en souffrance audit port. Cela, afin de réduire également les coûts afférents à cette situation. A la suite de cette mission, d’importants résultats avaient été engrangés auprès des autorités portuaires de Dakar et des partenaires dudit port, tels Dubaï Port World (DPW), Bolloré Transport Logistics, SACS, TOM, MAERSK et la Direction générale des douanes sénégalaises. Lesquels avaient, presque tous, consenti à l’annulation du magasinage des conteneurs encore en souffrance, à l’annulation des surestaries et détention pour toutes les marchandises traitées ou même à la restitution des paiements effectués, pendant l’embargo, entre autres.
Vers une baisse du coût des matériaux, entre autres, qui nous viennent du Sénégal
Dans le cadre de la poursuite de ces négociations, une importante délégation du secteur privé malien, conduite par le président de la CCIM, Youssouf Bathily et comprenant les présidents du Conseil Malien des Chargeurs (CMC), Kissima dit Bakissima Sylla, du Conseil Malien des Transporteurs Routiers (CMTR), Youssouf Traoré et de la Fédération des Transitaires Maliens (FETRAM), Souleymane Baba Traoré, vient de séjourner à Dakar où elle a rencontré, le 26 octobre courant, une délégation de l’administration des douanes sénégalaises, avec à sa tête le colonel Babacar Mbaye, Directeur régional de Dakar-Port. C’était en présence de Boubacar Ballo, Conseiller technique du ministre de l’Industrie et du Commerce, du Directeur des EMASE et du chef de la Représentation des douanes du Mali au Sénégal, Lieutenant-colonel Bakary Kouyaté, les deux derniers entourés de leurs proches collaborateurs.

Ladite rencontre, qui a eu lieu au siège de la Direction Régionale de Dakar-Port, était articulée autour de la systématisation de la réduction des frais d’escorte et de TS, conformément à la demande de réunion formulée par la partie malienne. Après un rappel des montants en vigueur depuis des années, l’exposé des propositions, ci-après, tendant à réduire les frais d’escorte a été fait. A savoir, 40 000F CFA par unité roulant pour les escortes individuelles allant de 1 à 4 boîtes ; ramener le convoyage à partir de 5 boîtes au lieu de 10 avec 20 000F CFA par véhicule. Ce qui revient, en tout, à une réduction de 125 000F CFA sur les 145 000F CFA que chaque véhicule était tenu de payer auparavant, en termes de frais d’escorte et de TS. En fait, le TS qui était de 75 000F CFA est tombé et l’escorte qui était de 70 000F CFA a été ramené 20 000F CFA.
A l’issue d’une seconde rencontre qui a eu lieu le vendredi, 28 octobre 2022, les deux parties ont convenu d’un accord qui scelle les engagements pris comme du fer dans du béton. C’est ainsi qu’elles se sont engagées pour la mise en application diligente de cet accord qui devrait bénéficier avant tout aux opérateurs économiques maliens utilisant le corridor Dakar-Bamako.

Ainsi, il est attendu que les transporteurs sur ledit axe routier fassent des économies de plus de 10 milliards FCFA par an, suite à ces réductions de frais d’escorte et de TS. Ce qui devra, normalement, bénéficier aux consommateurs maliens également. Lesquels sont en droit de s’attendre, dans les mois à venir, à une réduction des prix sur des denrées, matériels et matériaux de construction, entre autres, leur parvenant à travers le corridor précité. Le temps le dira.

Mamadou FOFANA

Copyright Malijet © 2008 - 2022. Tous droits réservés
Source: L'Indépendant

 
 
 
 
 
 
A voir aussi
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
CONTACTS
 
00 223 20 22 50 36
 
* Localisation : Place de la Liberté,
B.P 46 Bamako - Mali
 
00 223 76 13 02 36
 
Newsletter
 
Restez connecter via notre newsletter
S’abonner
Se désabonner
 
 
  
 
 
 
© Copyright 2016 Chambre de Commerce et d'Industrie du Mali (CCIM) - designed by MaDProcessing