Economie - Mali
 
Prix du gaz butane : les mises en garde du ministre Ould Mohamed
 
 
 
 
57 vue(s) | 09/01/2023
 
Dans un communiqué publié le mercredi 21 décembre dernier, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Mahmoud Ould Mohamed informe la population que le prix de recharge de la bombonne de gaz butane de 6 kg ne doit pas excéder 6 055 FCFA dans notre pays.
 
 
 
Dans ledit communiqué, le ministre de l’Industrie et du Commerce a fait savoir qu’il a appris que certains revendeurs de la bombonne de gaz butane de 6 kg appliquent un prix de vente supérieur au prix indicatif plafond fixé par arrêté n°2022-5729/MEF-SG du 07 décembre 2022 déterminant les valeurs en douanes des produits pétroliers. Il a rappelé que conformément à la structure indicative de prix du gaz butane annexé à l’arrêté susvisé, le prix du kilogramme de gaz butane est à 1009 FCFA. Par conséquent, le prix de recharge de la bombonne de 6 kg ne doit pas excéder 6 055 FCFA.

Le ministre de l’Industrie et du Commerce met en garde tout contrevenant contre toute surenchère. Avant d’ajouter que toute violation des dispositions de l’arrêté susvisé sera sanctionnée conformément à la réglementation en vigueur.
Le ministre de l’Industrie et du Commerce a saisi cette occasion pour inviter les populations à dénoncer les contrevenants en appelant ces numéros verts. Il s’agit de 36 088 et 36 099 tous les jours ouvrables de 08 heures 30 à 16 heures.
Ousmane Doumbia, revendeur de gaz butane à Baguinéda, dit avoir appris cette nouvelle avec réserve. Car selon lui, dans l’intervalle de 3 mois, les autorités viennent de donner 4 prix différents. « Où en sommes-nous ? », s’est-il interrogé. Selon les détails fournis par lui, à un moment les usines leur donnaient à 5300 FCFA, d’autre 5500 FCFA. Après ils ont augmenté. On payait la bouteille de gaz à l’usine à 5800 FCFA. « Il y a certaines usines qui cédaient jusqu’à 6000 et 6100 FCFA. Maintenant pour cette semaine, c’est à 5400 ou 5650 FCFA. Ça dépend des usines. Comme je n’ai pas reçu la nouvelle de toutes les usines encore », a-t-il indiqué. Doumbia a souligné qu’à l’heure où il parle, selon ces informations, beaucoup d’usines n’ont pas pris connaissance de ce communiqué. Il pense que l’Etat n’assume pas trop ses responsabilités. Avant de dire qu’il croit que l’Etat ne travaille pas avec toutes les usines de gaz butane.

Hadijatou Fily SISSOKO

Copyright Malijet © 2008 - 2023. Tous droits réservés
Source: Tjikan

 
 
 
 
 
 
A voir aussi
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
CONTACTS
 
00 223 20 22 50 36
 
* Localisation : Place de la Liberté,
B.P 46 Bamako - Mali
 
00 223 76 13 02 36
 
Newsletter
 
Restez connecter via notre newsletter
S’abonner
Se désabonner
 
 
  
 
 
 
© Copyright 2016 Chambre de Commerce et d'Industrie du Mali (CCIM) - designed by MaDProcessing