Economie - Mali
 
Journée d’information et de sensibilisation organisée conjointement par la CCIM et la DGCC sous l’égide du ministère de l’Industrie et du Co
 
 
 
 
28 vue(s) | 24/01/2023
 
Journée d’information et de sensibilisation organisée conjointement par la CCIM et la DGCC sous l’égide du ministère de l’Industrie et du Commerce
 
 
 
Les opérateurs économiques de Kayes informés du contenu des textes régissant le commerce et les pratiques fiscales au Mali
- Le Président par intérim de la CCIM, Madiou Simpara sollicité pour initier une rencontre avec la douane
C’est le premier responsable de la Direction générale du commerce, de la consommation et de la concurrence (DGCC), Boucadary Doumbia et son équipe qui ont été les principaux animateurs de cette (première phase) journée d’information ayant porté sur le contenu des trois principaux textes qui régissent le commerce dans notre pays. C’était en présence de plusieurs opérateurs économiques de la cité des rails, avec à leur tête le Président de la Délégation Régionale de Kayes de la CCIM, Diaby Doucouré.
La cérémonie d’ouverture de cette journée était placée sous la présidence du Gouverneur de la région de Kayes, représenté par son Conseiller aux affaires administratives, économiques et financières (CAEF), Agasaïdou Maïga. Dans la présentation des thèmes, une place de choix a été accordée à la dénonciation des pratiques commerciales frauduleuses dont le détournement des exonérations ou subventions publiques, la non-tenue de comptabilité, la non déclaration mensuelle de stocks par ceux qui y sont astreints. Il a été également question des droits et des devoirs des consommateurs ; de même qu’il a été précisé, contrairement à ce que certains pourraient penser, que la TVA est supportée par le consommateur. L’on a aussi été informé qu’il est formellement interdit que les grossistes procèdent à la vente au détail.
Lors de la séance des questions-réponses, des participants ont soutenu que les textes sont très souvent en déphasage avec la réalité du terrain. D’autres questions sont revenues telles les difficultés d’obtention de prêts bancaires ou le refus de certains commerçants d’établir des factures ; l’obligation de posséder ou pas le registre du commerce ; la concurrence déloyale ; la persistance de l’informel dans lequel évoluent la plupart des opérateurs économiques. La liste n’est pas exhaustive. A toutes les questions, les présentateurs ont apporté des réponses qui ont permis d’éclairer la lanterne des uns et des autres.
Des cadres de la CCIM et de la DR-Kayes ont participé activement à toutes les étapes de la journée. Quant à la seconde phase de la journée, qui aura lieu demain mardi 24 janvier, elle sera animée par la Direction Régionale des Impôts de Kayes. Cet ordre du jour portera sur la « pratique fiscale au Mali » et les « grandes lignes du code général des impôts ».
La séance d’aujourd’hui sur les textes du commerce a eu à enregistrer la présence d’une soixantaine de participants. A l’issue de l’exercice sur les deux jours, il est attendu que des recommandations pertinentes soient faites à l’intention des décideurs. Cela afin d’améliorer toujours l’exercice du métier de commerçant dans notre pays ; avec l’acquisition des connaissances qui vont avec la bonne pratique du métier. Mais d’ores et déjà, des participants ont demandé que le Président par intérim de CCIM, Madiou Simpara, multiplie ce genre de rencontre entre les services techniques de l’Etat et les ressortissants de la Chambre. A cet effet, il a été sollicité pour initier une rencontre entre la douane et les opérateurs économiques de la cité des rails.
Mamadou FOFANA
DirCom/CCIM

 
 
 
 
 
 
A voir aussi
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
CONTACTS
 
00 223 20 22 50 36
 
* Localisation : Place de la Liberté,
B.P 46 Bamako - Mali
 
00 223 76 13 02 36
 
Newsletter
 
Restez connecter via notre newsletter
S’abonner
Se désabonner
 
 
  
 
 
 
© Copyright 2016 Chambre de Commerce et d'Industrie du Mali (CCIM) - designed by MaDProcessing